Notre vision

Genèse

En précurseur, Philippe Rohner construit en chantier école, au Paléo Festival 95, le premier chapiteau écologique de Mamajah, pour sensibiliser un large public à l’agro-écologie et l’éco-construction et présenter de manière conviviale toutes les alternatives éco (nourriture, agriculture, construction). Durant 2 ans, le chapiteau de Mamajah cheminera sur de nombreux festivals de Suisse romande.

Solidarité Nord-Sud

En 1996, Philippe est mandaté pour prospecter dans le Sahel Malien, à la recherche d’un village en mesure d’accueillir le séminaire Parole de Terre de Pierre Rabhi. Sa recherche le mènera à Tacharane, près de Gao, sur la route du Niger. Il y construira avec les femmes du village « Aigna Dogo », l’ancienne Grande Case des Mères et assurera avec Mamajah l’organisation et l’animation du séminaire.

Pépinière de petits agro-écologistes

Mamajah s’engagera ensuite dans la construction d’une école secondaire à Tacharane intégrant l’agro-écologie au programme et permettant aux enfants, particulièrement aux filles de poursuivre leur scolarité au village.

Mamajah, Mère Nature, Terre nourricière

En 1997, Jaky Roland rejoint Philippe Rohner, avec le soutien d’amis rassemblés autour du projet agro-écologique ils fondent à Genève, l’Association Mamajah (Mère Nature, Terre nourricière en créole).

 

L’organisation d’entraide, pionnière depuis plus de 22 ans en matière d’éco-entrepreneuriat social a développé un modèle écologique et solidaire, innovant. Structurée autour d’éco-services performants en éco-construction et en agriculture biologique, Mamajah permet la transmission des gestes artisanaux vernaculaires tout en facilitant l’intégration des jeunes et des personnes les plus fragilisées.

Siteweb historique : www.mamajah.org

Mamajah

Les Jardins de Loëx

20 Chemin des Blanchards

1233 Bernex GE

Par Nature, Créative, Ecologique et Solidaire

+41 (0)22 328 04 90

jardinsdeloex@mamajah.org

  • youtube

© 2018 Mamajah